Qui suis-je ?

Quelques mots sur votre psychanalyste à Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme (63)…

Ma pratique psychanalytique est d’orientation jungienne (ou psychologie analytique), elle se réfère à la pensée de Carl Gustav Jung.

Elle repose sur un long travail thérapeutique personnel qui se poursuit par une analyse didactique. Je suis également supervisée par un psychanalyste jungien afin d’élaborer ma pratique. Le parcours de psychanalyste dure de nombreuses années. J’ai fait le choix de me former au sein de la Société Française de Psychologie Analytique.

Elle s’appuie aussi sur une expérience de la relation d’aide. En effet, j’ai exercé comme éducatrice spécialisée (Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé – DEES), c’est-à-dire travailleur social, pendant 15 ans. J’ai accompagné des personnes fragilisées par leurs situations sociales, de handicap, de maladie, leur statut d’aidant familial.

Je forme de plus jeunes travailleurs sociaux au sein des centres de formation, comme je l’ai fait sur le terrain. J’ai le goût de la transmission.

Ces expériences m’ont amenée à devenir ingénieure sociale (Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale – DEIS), autrement dit, spécialiste de la gestion de projets, de la gestion des organisations et des Hommes et des Femmes qui les font vivre. J’ai exercé ces connaissances en tant que responsable d’équipes en travail social. Ma posture de manager est de faire grandir individuellement et collectivement les individus en les invitant à une analyse réflexive de leur métier.

Mes connaissances se réfèrent également à la sociologie, l’analyse systémique, l’analyse transactionnelle, la pensée complexe et la vision de la transdisciplinaire d’Edgard Morin. Comme dans la pensée jungienne, relier ces approches, favoriser cette complexité et cette créativité font sens dans ma pratique psychanalytique humaniste.